Bien cuire son riz avec un cuiseur

Le tout ne suffit pas de posséder un cuiseur de riz. Il faut pouvoir faire cuire son riz avec ce cuiseur pour qu’il soit utile. Comment bien cuire son riz avec un cuiseur ?

Le dosage

Provenant de la famille des graminées ou porracées, le riz est cultivé dans des rizières, sur des terres inondées ou non, en Asie notamment, et en Afrique de l’Ouest. Il est beaucoup consommé dans les pays de ces deux continents, mais aussi en Europe. L’Europe qui a hérité du cuiseur de riz et de comment le préparer.

Ce féculent est de diverses variétés dont le riz complet basmati et le riz blanc composé d’amidon. Pour bien cuire ces deux variétés qui sont les plus connues et les consommées chez nous, tout est dans le dosage. L’eau nécessaire et le nombre de grammes de riz nécessaire doivent correspondre. Pour ce dernier, un verre suffit pour la mesure, ou le verre mesureur qui accompagne le cuiseur de riz lors de l’achat.

Le riz basmati

Le riz basmati a ses origines au Pakistan et en Inde. C’est un riz parfumé, long grain c’est-à-dire entre  7 et 8 millimètres, bien connu pour son caractère fin et non-collant. Pour le cuire, il vous faut 1e dose de riz pour 1,5 dose d’eau. Vous pouvez augmenter les quantités, mais toujours en tenant compte de cette correspondance pour que l’eau ne détruise pas finalement la texture de votre riz. Verser l’eau puis le riz non rincé dans le cuiseur et laissez mijoter.

Le riz blanc

La préparation du riz blanc n’est aussi pas compliquée, tout se joue également dans le dosage. C’est un riz dépourvu de son et de germe. Beaucoup moins nutritif que le riz basmati, il faut ici une mesure de riz pour une mesure équivalente d’eau. Le procédé demeure le même pour la cuisson sauf qu’ici, il vous faut rincer le riz pour enlever l’amidon qui risque de le rendre collant.

Rice cooker, cocotte à riz ou cuiseur de riz, peu importe l’appellation que vous lui donnez, chaque riz a sa méthode de cuisson pour être parfait.

Lire cet ancien article.